SEPS France s’attaque aux terres polluées aux HAP par biodégradation

Traitement de terres polluées par des HAP

SEPS France s’attaque aux terres polluées aux HAP par biodégradation.

Suite à une étude menée en partenariat avec l’Ecole des Mines d’Alès au sein de son Biocentre, suivie d’une phase d’expérimentation de 12 mois concluante, SEPS France est en mesure de traiter des terres polluées par des HAP au moyen de solutions biologiques, favorisant ainsi leur valorisation finale.

Les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) sont des hydrocarbures complexes, relativement stables et connus pour leur toxicité.

Le traitement s’effectue par l’action pilotée de micro-organismes naturels (bactéries) qui dégradent les molécules d’hydrocarbures de type HAP.

Suite à plusieurs tests probants, SEPS France a démontré que le traitement des terres polluées aux HAP par voie biologique est efficace !

Cette technique, permet :

  • De traiter totalement la pollution et d’éviter de recourir à des solutions d’enfouissement (absence de traitement)
  • De réduire les coûts par l’exonération des taxes de type TGAP (Taxe Générale sur les Activités Polluantes) associés aux solutions de type décharge (ISDD : Installations de Stockage de Déchets Dangereux) ou incinération.
  • De valoriser et recycler les terres en fin de traitement pour des projets d’aménagement dans une démarche d’Économie Circulaire

Aujourd’hui, SEPS France est déjà en mesure de traiter des terres avec des concentrations en HAP fixées jusqu’à 3000 mg/kg MS.

SEPS poursuit toujours ses recherches pour s’attaquer à des concentrations supérieures.

Plus de détails sur les capacités de traitement du Biocentre de SEPS France : http://www.seps-france.fr/traitement-terres-polluees-biocentre/